The Cards Game: when popular tradition meets innovation

After Democracy International developed some VR and AR activities, new ideas popped-up, amongst them a « new technology » card game: indeed, playing cards is very popular in Tunisia. Therefore, the DI team explored new options and it appeared that one game was at the same time very popular, and very easy to play: « Schreich ».

 

Playing cards in Tunisia...

Based on the rules of this game that is frequently played at the cafes, by every kind of person, and on its popular approach, DI team developed a brand new Set of Cards: applying Democracy actors in this game, where the key issue is to end the game prior to finish with the last card impossible to pair, the « Schreich ». In our DI card game, the card that makes you lose is « The Dictator »!

In our DI game, each card refers to one pilar of the Democracy, like Media, Civil Society, Justice or Associations, amongst others.

The idea was to create a game that would make you interact with Democracy actors, to get familiar with them. But also, as always in all activities Democracy International has developed in Tunisia, to focus on the civic and educative approach.

 

When Schreich meets Google Home...

In Democracy International, we value Democracy and all the benefits and positive impact. And when facing the question of lack of engagement of Youth in the electoral process, we envisaged various options. And we considered that using new technologies to encourage and attract a new population could be an experiment. So we did it!

And when we designed the Game card, we also designed the complete experience of it: once the game is over, winners and loser move to the next step of the Game, which is the Civic part.

A google home program has been designed and developed, so that a range of Questions & Answers have been recorded.

Each participant is asked about one of the key actors of democracy or a specific principle, and has to provide adequate response. Google home is there to provide the proper definition, and make the game much more interactive and innovative. A collection of data and definitions, as well as facts or references is also accessible, to extend the experience.

 

 

One step forward...

DI permanently updated all activities we developed in these past years, for the AR and VR for example.

Once developing the specific Google home app, we also realized that Arabic service was not available, reducing our potential access to the regions and/or certain populations.

DI therefore developed an interactive Augmented Reality application, coming with a dedicated application & Quizz: accessible in French and English, but more important, in Arabic and Tunisian dialect too!.

Same Questions and Answers, but this time using tablets and smartphones provided by DI or by players. A question from the Quizz, and the response from the AR application, so that one more time, this traditional game became an interactive civic technology tool!

 

Conclusion

The objective of the Cards Game was to make young people learn and get familiar with words and keyholders in the most interesting and simple ways, and the application was to be presented during the JID (Journée Internationale de la Démocratie), on the 15th of September 2019.

One more time, Democracy International Tunisia demonstrated that new and innovative approaches can lead to a change of perceptions amongst a dedicated public, and using new technologies added to the most emblematic and traditional card game made a perfect match, whose winners were Democracy and citizens!


The DI Experience

It all started with a club at INSAT called cine radio! Every year, the members of the club, who are also students there, organize a musical event called Jam Session where students are given the opportunity to express themselves through musical performances. In the 2017 edition, they wanted to add an extra artistic touch to it through innovation technology: 3D mapping. Since me and my team (Mahdi Alouane, Ahmed Jerbi, Raed Haj Gacem and Mahdi Karabiben) have worked on a 3D mapping projection with another club at the university (Tunirobots) we performed a 3D monumental mapping projection. Among the audience that day were Emmanuel and Intissar (the Leads in Democracy International Tunisia) after they heard about this event where students express themselves through innovation technologies. They were both impressed by the show and saw potential in using this to reach people and raise awareness. We were later on contacted by the DI team for a collaboration but we ended up becoming the new interns and thus began our journey.

In a young democracy like Tunisia, the youth, who were gasping for freedom and actually led the revolution towards democracy in a historical overthrow of a long reigning dictatorship,   they were driven away from politics and boycotted the voting process. We wanted to change that. The main idea was to draw people in and raise awareness about the importance of exercising their right to vote and instill a well established democracy. 

We knew that the old fashioned methods were not effective so we focused on innovation technologies that would certainly draw the attention of people, especially youngsters, to these issues. We approached this from different angles and tried to vary the technologies in an attempt to reach and interest different segments of the population. We adopted a data driven initiative where we based our work around electoral data as well as poles to identify the different KPIs (Key Performance Indicator) to highlight the issues in hand and draw as much attention as we can. We supported the Open Government initiative and established the http://tunisieelections.org platform making data accessible to everyone, displayed in a visual way making it easy for people to understand data.

We did not stop there; we used 3D projection mappings to emphasize on the importance of voting in a democratic society. The JID (Journée Internationale de la Démocratie) was the perfect opportunity for us to have the most impact. Every year we try to engage during this event with as many people as possible. We executed different types of mappings: the first is the City mapping projection where we mapped some iconic monuments from the tunisian architecture that people can relate to, remapped the revolution’s timeline highlighting the key moments and displayed some key statistics and insights pulled from the election data in a visually appealing way.

We also executed a hybrid monumental 3D projection mapping in collaboration with a group of performers in which we mixed the power of dancing with the mesmerizing visual effects a 3D mapping delivering a well received show about the pursuit of the throne symbol of power:

We believe we were successful in reaching people especially the young generation as we often get a lot of young viewers for our shows. They usually engage in conversations asking about the different technologies we used and the different insights we highlighted. These innovation technologies that are still relatively new to the Tunisian society drew attention towards crucial issues that were ignored before. We believe that as the tunisian society evolves into a more mature democratic state and in times where the young population is walking away from politics, it is extremely important that we find new ways to encourage them to engage, express themselves and promote and preserve their freedom.

 

“You, the people have the power! [...] You, the people, have the power to make this life free and beautiful, to make this life a wonderful adventure. Then - in the name of democracy - let us use that power - let us all unite. Let us fight for a new world - a decent world that will give men a chance to work - that will give youth a future and old age a security.” - Charlie Chaplin, The dictator


Taking a data-driven approach to democracy

The secret ingredient is telling stories

Tech, data, and youth


La Réalité augmentée appliquée à la Démocratie

De l’idée au projet:

C’est suite à la projection d’un mapping architectural à l'INSAT, en 2017, que l'aventure de DI avec la réalité augmentée a commencé.
En effet, cette projection a révélé le champ des possibles dans le domaine des nouvelles technologies grand public : le digital sous toutes ses formes, dont la 3D, l’audiovisuel, ou encore la Réalité Augmentée (AR).

Dans le cadre de son projet de sensibilisation des électeurs en vue des premières élections municipales en Tunisie, le 6 mai 2018, DI devait encourager le recours aux nouvelles technologies, afin de cibler ce public souvent absent des élections : les jeunes !

Dès lors, ces nouvelles technologies et leur impact sur une classe d’âge déterminée était fondamental ! L’aventure pouvait commencer !

L’objectif principal de l’équipe de Democracy International était d'intégrer une dimension virtuelle dans le monde réel qui, à travers un smartphone, serait accessible à tout le monde, à tout moment. Les utilisateurs peuvent ainsi plonger dans un monde mêlant les data, l'histoire et l'art, à travers une expérience immersive et complètement innovante : c’est donc Democracy International en Tunisie qui a favorisé l’émergence des « Civic technologies » appliquées aux élections, et ce dès 2017 !

Une amélioration progressive et permanente :

À chaque événement organisé par DI, des tablettes ont été fournies au public afin de leur garantir une meilleure expérience visuelle. L’équipe a également offert un accès gratuit au téléchargement libre et Open Source de ses applications disponibles en permanence sur le web : ainsi, tous les utilisateurs de smartphones ont toujours pu télécharger le programme. En effet, DI, au-delà des nouvelles technologies, a toujours été un fervent défenseur du principe de Open Gov & Open Data !

La technologie de la réalité augmentée ne cesse d'évoluer. En conséquence, l’équipe de DI, elle aussi, n’a jamais cessé de se réinventer et d’innover, à travers l’amélioration de ses outils et l’adaptation aux nouvelles avancées.
Ainsi, par exemple, les projets de AR ont évolué depuis la première exposition développée par les stagiaires de l’INSAT embarqués chez DI : en 2017, l’AR était basée sur un système de détection de marqueurs qui déclenchaient des photos et des vidéos en 2D programmées dans l'application. Moins de 2 années plus tard, en 2019, DI a développé tout un livre interactif avec des datas et visualisations en 3D, montrant à quel point la technologie avait évolué, et à quel point cela rendait l’accès aux data toujours plus exigeant, mais toujours plus novateur également !

Joignons la technologie à l’éducation :

En Tunisie, l'environnement politique a rendu la motivation et l'engagement des jeunes dans la vie politique et sociale plus problématique. Comme dans de nombreux autres pays, les désillusions se sont accumulées, et la désaffection pour l’engagement citoyen s’est affaibli.

C’est dans ce cadre et afin de toucher un public cible avec des technologies nouvelles, et avec un principe d’évaluation des impacts et surtout une approche Data-Driven que Democracy International à partagé des messages à la fois informatifs, éducatifs et innovants, en recourant à des technologies jusqu’ici jamais appliquées dans le domaine des élections en Tunisie.

Bien sûr la technologie ne remplace pas le message, l’action et l’engagement, mais ces expériences et la perception ludique, éducative et citoyenne des participants nous a montré à quel point Démocratie et nouvelles technologies pouvaient produire un impact sur les Jeunes citoyens de demain !


« VoterFly effect » : 3D et Réalité Virtuelle pour encourager les jeunes à voter!

Raed Ghanja a fait de son projet de fin d’études une expérience de réalité virtuelle à la fois amusante, inspirante et influente qui a connu depuis son lancement une remise à jour permanente, toujours à l’affût des dernières innovations ! 
Issu de l’Institut supérieur des arts et de multimédia (ISAM), le jeune diplômé a créé un court-métrage d’animation ayant pour objectif de sensibiliser les jeunes en les incitant à accomplir leur devoir d’électeurs pour les premières élections municipales qu’a connue la Tunisie, en mai 2018. Ainsi est né le projet du film VoterFly Effect !

Un court-métrage hors pair :

Ce court-métrage se diffèrencie totalement des autres campagnes de sensibilisation classiques et dépassées qui n’ont plus d’impact sur les jeunes de nos jours. Au contraire, Raed a pensé autrement et a su exploiter sa situation de jeune tunisien lui-même, s’adressant à ses « camarades virtuels ». Il a donc opté pour une idée innovante et moderne, ajoutant quelques éléments de science-fiction à son travail et en choisissant un personnage principal qui fait référence à l’audience ciblée ; il a ainsi créé un personnage à qui les jeunes tunisiens d’aujourd’hui peuvent s’identifier : un jeune avec un look moderne et un smartphone à la main qui ne s’intéresse pas aux événements politiques nationaux et encore moins aux élections. Dans le film, on note le passage et le désintérêt du personnage alors qu’il passe devant un bureau de vote : ses expressions reflètent son indifférence totale, ne lui donnant envie que de poursuivre son chemin en fixant non sans quitter des yeux l’écran de son téléphone.

C’est alors que les éléments de science-fiction surgissent : la foudre frappe le téléphone et le héros est téléporté dans un futur sombre : la ville est en ruine, les déchets sont partout. En trouvant un journal par terre qui date de 2024, et qui évoque les actualités terribles du pays qui est soumis à un régime autoritaire, le héros tente le maximum pour se réveiller, ou pour revenir en arrière,  afin d’inverser les effets de ce voyage dans le futur. 

Après plusieurs tentatives, il se retrouve de retour dans le présent devant le même centre électoral. Et là alors, il sait ce qu’il doit faire : VOTER !

Et les effets de son action de citoyen se font ressentir immédiatement, ce que l’on peut voir dans le film VoterFly Effect.

Le film montre alors, et c’est sa vocation pédagogique et informative, comment voter, les étapes du processus de vote.

D’un court-métrage à une expérience de réalité virtuelle : 

Ce projet de fin d’études était encadré en partie par l’organisation internationale Democracy International, (DI), dont les projets en Tunisie ont vocation à allier les principes de bonne gouvernance, mais aussi à l’utilisation des nouvelles technologies. Les nouvelles technologies mises au service de la citoyenneté et de l’engagement civique, ce que l’on appelle aujourd’hui les « civic technologies ».

C’est dans cet esprit qu’est venue l’idée de transformer ce film d’animation en une expérience de réalité virtuelle. En gardant les personnages et l’univers du film, DI a ainsi extrait l’environnement du Bureau de vote, afin de le recréer dans une expérience immersive en réalité Virtuelle. Un nouveau monde, virtuel, pour une activité bien réelle : VOTER !

En expliquant les étapes du vote et en stimulant la curiosité du public participant, les « primo votants », cette expérience a renforcé le sentiment de citoyenneté et l’engagement civique si nécessaires pour l’avenir du pays, notamment dans des populations telles que les jeunes. Et quoi de mieux alors, pour s’adresser aux jeunes, que d’utiliser des technologies et des approches qui leur ressemblent et qui leur parlent ?

Robots, aux urnes !

Dans ce même contexte, les stagiaires de DI issus de l’INSAT et qui participent chaque année à TuniRobots ont créé un jeu avec un robot télécommandé : celui-ci, piloté par un joueur, doit passer les différentes étapes du vote, avant d’être soumis à un Quizz éducatif pour vérifier l’acquisition des connaissances. En effet et comme toujours, l’approche ludique des nouvelles technologies a un objectif initial toujours présent : transmettre un message éducatif et citoyen !

Comme on peut le voir, ce projet est sans doute le plus emblématique pour DI, puisque au cours de son développement, il a été la source d’une multitude de projets annexes, tous liés : le Robot électeur, un jeu de carte interactif relatif aux élection et à la Démocratie, etc

Mais aussi et enfin, il a été un projet en permanence mis à jour : ainsi, l’arrivée des technologies de AR, de 3D et de VR ont permis d’obtenir une expérience immersive complète désormais : DI en Tunisie a ainsi créé le premier Bureau de Vote virtuel à vocation d’engagement citoyen !

En Tunisie, DI a trouvé le meilleur des terrains depuis 2017 pour permettre le mariage des nouvelles technologies et de l’engagement citoyen, pour participer à la construction de la Démocratie en Tunisie : Démocratie et Nouvelles technologies, made by DI Tunisie !